Dans le but de monter dans les différents étages de son habitation, un propriétaire doit souvent faire un choix compliqué au moment de prendre un escalier. Lequel sera pratique, tout en étant beau ? Pourquoi pas l’escalier quart-tournant ?

Escalier quart-tournant : de quoi parle-t-on ?

Dans la famille des escaliers, on trouve différents modèles dont certains sont circulaires, comme par exemple l’escalier en colimaçon. Pourtant, quand, dans une maison ou un appartement, il y a assez d’espace, il est plus pratique de se tourner vers d’autres types d’escaliers, comme l’escalier quart-tournant.

A ne pas confondre avec le demi-tournant ou encore le 2/4 tournant, l’escalier quart-tournant comporte un seul angle droit, qui vient couper deux volées de marches. En fonction de la configuration de l’habitation et surtout l’endroit où le propriétaire souhaite le faire poser, quelques marches iront vers le mur, pour constituer un petit palier. Le reste des marches suivra le mur, en parallèle, le plus souvent.

L’implantation d’un escalier quart-tournant est parfaite dans un angle de pièce, par exemple, et ce, dans le but d’optimiser tous les mètres carrés. C’est principalement dans ce but, d’ailleurs, que de nombreuses personnes font ce choix.

Comment avoir le meilleur escalier quart-tournant ?

Les escaliers n’ont pas toujours bonne presse. On leur reproche de prendre de la place ou encore de capter la lumière en se révélant encombrant.
C’est sans compter sur le savoir-faire des artisans escaliéteurs qui, tout en respectant les différentes règles et normes, se font un devoir désormais de réaliser des escaliers sur-mesure qui non seulement sont beaux à regarder, mais peuvent réellement magnifier une pièce.

Pour cela, il faut s’appuyer sur la forme choisie, bien sûr, mais aussi les matériaux employés. Les escaliers ne sont pas forcément en bois et il est possible d’adopter des mariages très réussis de matériaux. Mais un propriétaire ; qu’il habite dans une maison ancienne ou un duplex contemporain pourrait aimer un escalier en métal. Ce type de construction tend à se démocratiser, laissant loin derrière les traditionnels escaliers en bois.

Pourquoi ? Parce que le métal peut se décliner, lui aussi, en de nombreuses matières (inox, aluminium, acier…). Il prend la lumière, surtout quand il ne possède pas de contremarches, pour être plus aérien. Enfin, au niveau entretien, c’est un matériau prisé.

Le bois a besoin d’un nettoyage régulier (ponçage, huile de protection, vitrificateur), c’est la même chose pour la pierre naturelle qui n’aime pas les taches. Les escaliers en béton, très froids, sont peu prisés par les propriétaires qui souhaitent un intérieur convivial.

De par le travail qui peut être réalisé en sur-mesure, les escaliers en métal sont racés et séduisants. Ils peuvent devenir, même dans un coin d’une pièce, un objet central sur lequel se poseront tous les regards.

L’optimisation de l’espace, sous le palier par exemple, ou même en habillage complet, par la suite, permet de gagner de l’espace de rangement. Pour avoir l’escalier le plus adapté aux besoins en neuf ou en rénovation, le mieux est de demander un devis à un artisan escaliéteur.

Laisser un commentaire