Trop d’escaliers dans la maison : la solution pour les personnes âgées

De plus en plus de personnes âgées et dépendantes choisissent de rester à leur domicile plutôt que d’entrer en maison de retraite. Or, la maison n’est pas toujours adaptée à leur situation. Gravir les marches des escaliers notamment occasionne des chutes aux conséquences graves. L’installation d’un monte-escalier les aide alors à retrouver une certaine autonomie.

Trop d’escaliers dans la maison : la solution pour les personnes âgées

Monte-escalier : fonctionnement et utilité

Le monte-escalier n’est pas un produit nouveau. On en fait mention dès le XVIème siècle. Mais le modèle électrique n’a été créé qu’en 1923 sous l’impulsion de l’américain C.C. Crispen. Le principe ? Installer un rail le long de l’escalier qui puisse accueillir un fauteuil et qui conduit l’utilisateur en haut ou en bas. Bien sûr, en 100 ans, de nombreux perfectionnements ont été réalisés en matière de sécurité, de confort, de mécanisme et d’utilisation. Aujourd’hui, les utilisateurs ont le choix entre une multitude de modèles pour ne citer que le monte-escalier droit, en colimaçon ou tournant, la chaise élévatrice, le mini-ascenseur, un fauteuil monte escalier, la plateforme élévatrice pour fauteuil roulant ou le monte-escalier extérieur. L’équipement inclut une batterie chargée sur secteur et se déplace à l’aide des rails. Il est pourvu également de télécommandes installées sur l’accoudoir, en haut et en bas de l’escalier.

Les avantages d’un monte-escalier

Le marché des monte-escaliers connaît une forte progression. En Europe du Nord, il s’en écoule 50 000 unités chaque année. En France, 12 000 sont vendus tous les ans. Si le siège élévateur connaît un tel succès, c’est en raison de ses nombreux avantages. Parmi les principaux arguments en sa faveur figure le maintien à domicile. Il permet aux personnes âgées dépendantes ou aux individus en situation de handicap de continuer à rester chez eux sans que le fait de gravir des escaliers devienne un obstacle. Sans ce dispositif, il aurait fallu réaménager toute la maison, ce qui est source de dépenses très importantes en travaux. Le déménagement est aussi évité. D’autant qu’à un certain âge, être obligé de changer de maison est vécu comme une situation traumatique. Au-delà, le monte-escalier garantit la sécurité des seniors et prévient les risques de chutes dues à la montée d’escalier.

Les critères de choix du monte-escalier

Un monte-escalier ne se choisit pas au hasard. Certains critères s’imposent, à commencer par le type d’escalier. Tous les escaliers ne sont pas compatibles avec tous les modèles de sièges élévateurs. À prendre donc en compte avant d’effectuer son achat. Le niveau de confort constitue un autre point crucial. Le siège doit être adapté à l’utilisateur notamment à son poids et sa morphologie. Les modèles pourvus d’un système de verrouillage qui immobilise totalement le siège au moment de se lever ou de s’asseoir sont préconisés. La sécurité quant à elle n’est pas à négliger. Le siège élévateur choisi devra comporter plusieurs options : arrêt d’urgence, ceinture de sécurité, verrouillage automatique, pivotement automatique, détecteur d’obstacles… Mieux vaut également privilégier les modèles fonctionnant sur batterie (les câbles pouvant être potentiellement dangereuses), avec option siège repliable pour avoir plus de place dans l’escalier.

Écrit par Tom le dans La maison

Partagez cet article sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : wi84y5aqd2