Comment construire et installer un petit poulailler ?

Pour agrémenter le jardin et faire plaisir aux enfants, j’ai entrepris de construire et installer un petit poulailler. Saviez vous qu’il existe des poules d’ornement, comme la poule soie ou la hollandaise huppée ? Ces petites poules sont charmantes, je les verrais bien batifoler dans mon jardin. Et puis qui sait, nous pourrions avoir des œufs frais pour le brunch du dimanche matin.

Un plaisir pour les yeux

... peut être pas pour les oreilles, mais l’avenir nous le dira. J’ai donc envisagé de fabriquer un poulailler aussi pour son aspect ornemental, car l’objet peut être sympa avec son côté rustique : je veux bien sûr qu’il soit en bois. De plus, en y installant de jolies poules, cela pourra embellir le jardin et y mettre un peu de vie, puisque ma femme ne veut pas avoir de chien !

Mais trêve de caquetages, je vais maintenant vous introduire mes plans, enfin je ne les ai pas encore tous dessinés cependant j’ai une idée bien précise de comment je vais m’y prendre, et je me suis déjà procuré le matériel nécessaire.

Deux types de poulaillers

J’ai appris qu’il existait deux possibilités pour un poulailler, le poulailler sur pilotis et le poulailler sur structure solide. Ce dernier nécessitant de couler une dalle de béton, ce que je ne souhaite pas faire, j’ai opté pour le premier qui, en revanche, ne peut pas héberger énormément de poules. Mais comme je n’ai pas non plus l’intention d’installer une basse-cour, cela tombait bien. Il fera environ 1,2m de large sur 2m de long, ce qui permet d’accueillir en moyenne trois à cinq poules naines.

Le matériel requis (pour les bricoleurs !)

Pour la structure : six poteaux "autoclaves" c’est à dire ceux utilisés pour les palissades en bois. Le plancher et le toit : lambourdes et panneaux OSB (la lambourde sert généralement de poutre de fondation pour les terrasses en bois : 3-4€ l’unité en magasin de bricolage). Bois de bardage pour les côtés.

Pour l’intérieur du poulailler, on m’a conseillé de poser du lino pour faciliter le nettoyage, et de me procurer des paillettes de lin plutôt que des copeaux ou de la sciure de bois : c’est plus douillet pour les poules tout en restant abordable.

Niveau assemblage, la quincaillerie qu’on trouve dans la boite à outils de tout bricoleur de base est amplement suffisante : vis agglo, vis tête ronde, équerres, charnières pour le toit, lasure, sans oublier le grillage pour construire ... le parc à poules ! Car il faut bien qu’elles se dégourdissent en plein air ces petites bêtes.

Et enfin...

Pour le montage, je laisse les intéressés se référer à cette page que je trouve simple et bien détaillée, étape par étape. C’est personnellement la méthode que je compte suivre, et des images valent bien mieux que des mots. Reste à espérer maintenant que le beau temps fasse son apparition, pour enfin pouvoir jouer aux bricoleurs dans le jardin...

Écrit par Tom le dans Le jardin

Partagez cet article sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 3hgaz5h77a